LA MORT DU PETIT COEUR - Daniel Woodrell

17/03/2018

Envie d’un livre bien noir ? Avec celui-ci vous serez servis !

Ce n’est pas un polar, pas un thriller, pas d’enquête, pas de suspense… Mais une histoire de vie très dramatique, brutale, sombre, direct. Du vrai noir, n’est-ce pas ?

 

Le petit coeur, c’est Shug. 13 ans, gros (gras et difforme selon l’homme qui fait office de père), mal dans sa peau, solitaire, totalement dépendant de sa mère. Partagé entre un père violent qui passe son temps à l’insulter ou l’humilier et une mère provocatrice sans s’en rendre compte qui l’aime « mal » et lui accorde du temps quand ses amants ne sont pas là, Shug grandit trop vite. 

Le seul instant où il existe, c’est quand son père et son acolyte l’obligent à voler les médicaments des malades à leur domicile. Ce n’est pas correct, il le sait, mais dans ces moments il a enfin un peu d’importance.

 

Dès les premières pages, impossible de ne pas être dedans. L’écriture est bien trop « brutale » et franche pour nous laisser penser à autre chose. Ce « petit coeur » a des réflexions trop adultes pour ne pas interpeller. Il se fait battre par son père, provoquer sexuellement par sa mère mais reste lucide quant à sa situation. Il voit, il comprend et arrive à faire la différence entre le bien et le mal. Mais il a 13 ans et ne peut pas encore se débrouiller seul. Totalement dépendant de ses parents, il avance tant bien que mal dans une vie qui l’ignore.

Ce roman noir met en évidence des maux de notre société. Psychologique et sombre à la fois, il nous happe dans ses mots sans vraiment nous laisser le choix. J’ai beaucoup aimé le style de Daniel Woodrell car il semble écrire comme il veut. Sans limite ni barrière. Il écrit, sans chercher aux belles phrases car son histoire ne le permet pas. 

 

Si je le conseille ? Oui, les amateurs de romans noirs accrocheront sans nul doute ! La violence, l’inceste, l’intimidation, la manipulation… ici le cocktail de sentiments forts et compliqués est rempli à ras bord ! Cela en fait un livre particulier qui ne plaira pas à tous. Il visera ses lecteurs. Et c’est tout aussi bien car « La mort du petit coeur » restera un livre marquant.

Merci aux éditions Rivages pour la découverte.

 

 

 

Facebook
Please reload

Une autre chronique ?

MORTELLE TENTATION - Christophe Ferré

17/11/2019

1/5
Please reload

Vous avez lu ce livre ? Donnez-nous votre avis !
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now