UNE BOUTEILLE À LA MÈRE - Isabelle Piraux

29/04/2017

Tout d'abord je remercie l'auteure pour nous avoir confié son roman auto-édité et pour suivre notre blog. Et voici mon avis sur son livre :

 

La fille de Beth se doute d'un secret entourant sa grand-mère maternelle. Mais n'arrive pas à en parler pendant une grande partie de sa vie. Celle qu'elle prenait pour sa grand mère est en fait la seconde épouse de son grand-père. Petit à petit, elle arrive à reconstruire l'histoire de sa grand-mère et essaye de comprendre pourquoi personne n'en parle. Pourquoi avoir caché son existence toute sa vie ? Pour quelle raison a t'elle disparu ? 

Ce texte dévoile la condition des femmes du temps de nos grand parents. Cette époque pas si lointaine finalement et si différente de la nôtre. 

 

L'écriture de ce roman m'a déroutée. Je ne sais pas comment le décrire. Ce qui m'a un peu gênée, c'est que ce n'est pas la même personne qui raconte l'histoire suivant les chapitres, et même suivant les paragraphes d'un même chapitre. Beth la mère, la fille de Beth (on ne connait pas son nom ), Marthe la vraie grand-mère ou Emma la seconde épouse du grand père. Et le texte est parfois à la première personne et parfois à la troisième personne. 

Du coup, cela fait moins roman que témoignage où chacun reprend le récit à son tour. 

Une fois qu'on se dit qu'on est face à un témoignage, l'histoire est intéressante. 

Le personnage de la grand-mère parait subir son destin. Mais on devine bien qu'elle n'arrive pas, dans le contexte social de l’époque, à se battre et à se défendre. Cela permet de nous poser la question des choix qu'il nous est possible de faire et de prendre conscience de l'avancée des droits des femmes. 

 

Et au final, on se demande où est la part de fiction dans ce récit ? Car l'auteure dévoile dans son résumé que ce livre est dédié à sa grand-mère, grand-mère dont on lui avait caché l'existence… 

 

Ma note : 14 / 20

 

Si je le conseille ? Oui, c'est un bon témoignage de la condition des femmes. On s'aperçoit de la liberté que l'on a obtenu (nous les femmes) en quelques décennies et cela nous rappelle combien elle est précieuse. C'est également une prise de conscience que les secrets de famille sont toujours destructeurs pour les enfants. Qu'il faut arriver à dialoguer et ne pas se murer dans un silence toujours néfaste à long terme. 

 

 

 

Facebook
Please reload

Une autre chronique ?

MORTELLE TENTATION - Christophe Ferré

17/11/2019

1/5
Please reload

Vous avez lu ce livre ? Donnez-nous votre avis !
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now