BLOCK 46 - Johana Gustawsson

21/04/2017

Un thriller mélangeant l’histoire de la 2nde guerre mondiale, les atrocités des camps de concentration et de l’imaginaire. Il n’a pas fallu longtemps pour que le résumé me donne envie de découvrir ce livre. Cette terrible partie de l’histoire me fascine toujours et c’est avec le coeur serré que j’ai attaqué la lecture.

 

Alexis Castells, écrivaine spécialisée sur les tueurs en série à Londres, va faire face au meurtre de son amie Linda, en Suède. Dévastée mais également intriguée par ce terrible fait, elle va mener son enquête avec la profileuse, Emily Roy qui se penche sur des meurtres similaires à celui de Linnéa. 

Les chapitres se dévoilent avec plusieurs personnages et plusieurs lieux. Le lecteur se retrouve parfois à Londres, parfois à Falkenberg en Suède et parfois en 1944, dans le camp de Buchenwald, en Allemagne. 

L’intrigue alterne passé et présent et cela est très bien mené. Dans le camp de Buchenwald, on retrouve à chaque fois Erich, un déporté allemand. Ces chapitres sont terriblement réels et impossibles à lâcher. Les atrocités de la 2nde guerre mondiale sont exposées ici avec une force incroyable et apportent à cette histoire un regard percutant. Plus l’enquête d’Alexis et Emily avance, plus des rebondissements surviennent. Et jusqu’à la fin, je vous promet que vous en aurez ! L’auteure nous cache des « indices » qu’elle dépose au fil du récit et le tout est tellement bien ficelé que vous ne les verrez même pas arriver !

Les personnages ne sont pas spécialement attachants mais je ne pense pas que l’auteure le recherchait forcément. J’ai tout de même aimé les personnages car ils ne sont pas sublimés. Les émotions que l’on ressent pour eux sont très variées et surtout elles évoluent. Ce qui m’a plu avec eux, c’est leurs mots. Je trouve que l’auteure les fait « bien parler » par rapport à leur caractère. Cela m’a frappé dès le début car pour des personnages masculins, j’ai eu du mal à me dire que c’est une femme qui les a créés. Johana Gustawsson a su parfaitement se les représenter pour les apprivoiser totalement. 

Certain passages sont assez intenses en noirceur et cela accentue encore plus les atrocités des camps de concentration. C’est étrange de lire une fiction et de se dire « Mon dieu, mais tout ça est vraiment arrivé ». Ce n’est pas un récit de guerre que nous avons ici. Ce décor est le fil rouge du roman et plus on avance, plus on recule. Vous comprenez ? Plus nous découvrons des éléments liés à l’enquête, plus nous revenons vers ce camp de concentration. L’auteure joue avec ça jusqu’à faire rencontrer le passé et le présent. 

L’histoire est dense. Parfois elle l’est tellement que j’ai du faire des « pauses » entre les chapitres.

Pour ma part, je dirais que c’est positif car c’est un livre qui fait réfléchir. Autant sur l’enquête (la fiction) que sur l’Histoire (la vraie, la réalité). Une très belle découverte encore une fois.

 

Ma note : 17 / 20

 

Si je le conseille ? Oui ! Je comprends tout à fait le succès de ses romans et j’ai très envie de découvrir « MÖR » ! Les chapitres sont courts et le rythme de lecture ne baisse pas. Je dirais même qu’il s’intensifie au fil des pages. La lecture est accrocheuse, fluide et… attendez d’arriver à la fin pour donner votre verdict !

 

 

 

Facebook
Please reload

Une autre chronique ?

MORTELLE TENTATION - Christophe Ferré

17/11/2019

1/5
Please reload

Vous avez lu ce livre ? Donnez-nous votre avis !
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now