JE TE VOIS - Clare Mackintosh

09/04/2017

Ayant eu un COUP DE COEUR pour le premier roman de Clare Mackintosh, Te laisser partir, c’est avec impatience que j’attendais de lire celui-ci !

Vu la qualité d’intrigue du précédent, j’ai surement mis la barre haute pour Je te vois… Et, je dois l’admettre… ce roman m’a déçue.

 

L’histoire met en avant Zoe, une mère de famille divorcée du père de ses adolescents et en couple avec Simon. Elle mène une vie « normale », avec ses hauts et ses bas. Tout change quand, en lisant le journal londonien, elle découvre sa photo sous une annonce de site de rencontre. Et l’inquiétude commence à grimper quand elle se rend compte que certaines femmes présentes elles aussi dans ce type d’annonce, sont retrouvées agressées, violées ou assassinées. C’est avec l’aide de l’agent Kelly qu’elle va mener sa propre enquête alors que personne ne croie à son inquiétude.

 

J’ai eu du mal à m’attacher à Zoe. C’est un personnage très simple. Je pense que c’est souhaité par l’auteure car cela montre encore plus qu’une victime peut être n’importe qui. Une personne totalement insipide, banale, sans chichi. Sauf que je l’ai trouvée un peu trop banale justement. Et que je n’ai pas réussi à l’apprécier. Simon, son conjoint, à un petit aspect agaçant et les enfants de Zoe sont un peu hautains. Malheureusement, je n’ai pas aimé les personnages…

L’histoire a beaucoup de longueurs. Certains chapitres sont très longs et auraient mérités d’être raccourcis afin de donner plus d’impact à l’intrigue. Il n’y a pas tant de rebondissements et l’histoire est comme Zoe : un peu plate.

Par contre, concernant l’intrigue, je trouve qu’elle est bien trouvée !

Le jeu du chat et de la souris, via ces femmes des petites annonces qui sont suivies, est fort car il est très actuel. Cela dénonce la vie d’aujourd’hui : tout le monde peut avoir facilement accès à la vie de n’importe qui. Via les réseaux sociaux, nous avons une facilité incroyable à pénétrer dans la vie des autres. Dans celle de nos voisins, de nos enfants, de nos amis, de nos collègues, et même des personnes que nous ne connaissons pas. L’auteure met en lumière ce danger que nous avons de trop nous exposer. J’ai trouvé le sujet du livre très intéressant ! Il est dans l’aire du 21ème siècle et je pense que l’auteure a vraiment pris de le temps de regarder les jeunes et l’importance de tout raconter via les réseaux, les habitudes que les gens ont dans leur vie comme les trajets quotidiens et ce fait de laisser passer sa vie sans envoyer valser nos habitudes !

Aujourd’hui tout va très vite, nous nous en plaignons mais ne faisons rien pour changer. 

Quand Zoe, le personnage principal, se sent suivie, elle va décider d’aller à son travail à pied en longeant La Tamise au lieu de prendre le métro. Et vous savez quoi ? Malgré ses peurs, elle va adorer ce changement ! 

C’est dommage d’en arriver à un drame pour se rendre compte que nous n’avions qu’une vie.

Je vais peut-être loin dans mon analyse de ce roman mais vu que je l’ai trouvé très (trop?) lent, j’ai préféré vous faire part de ses points forts.

 

Malgré un roman décevant pour ma part, j’ai tout de même été surprise par la fin ! Je n’avais pas du tout envisagée cette conclusion et c’est bien joué. « Je te vois » prend tout son sens et confirme un fait : nous ne pouvons faire confiance à personne !

 

Ma note : 13 / 20

 

Si je le conseille ? Oui car j’apprécie vraiment la plume de l’auteure. J’ai tellement aimé le premier roman de Clare Mackintosh que je suis assez déçue de ne pas avoir autant accroché avec celui-là. Mais vu la qualité du premier, c’était surement difficile de faire de même avec un suivant…

Je vous le conseille tout de même, je pense que ce livre peut trouver son public sans aucun soucis !

 

 

 

Facebook
Please reload

Une autre chronique ?

BLESSURES INVISIBLES - Isabelle Villain

29/01/2020

1/5
Please reload

Vous avez lu ce livre ? Donnez-nous votre avis !
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now