PERSONNE N’A OUBLIÉ - Stéphanie Exbrayat

22/03/2017

Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu mais dévoré un roman !

Je ne vous mens pas, je n’ai pas pu m’arrêter et en une soirée (et une partie de la nuit…) toute l’histoire est passée !

 

Nous sommes dans les années 60, dans un village du Morvan encore marqué par les horreurs de la 2nd guerre mondiale. 

Sam, un garçon de huit ans fait une chute mortelle du second étage de la grange familiale. Colette, sa mère, ne s’en remet pas et n’arrive pas à comprendre pourquoi ce drame a eu lieu. Sam était un garçon obéissant et il savait qu’il ne devait jamais aller dans la grange. Colette en est certaine : un élément ne colle pas à sa mort. Et elle est la femme de François. Un homme tyrannique, repoussant et qui a réussi à instaurer une terreur au sein de leur foyer. Un homme qu’elle a dû épouser pour cacher sa grossesse (suite à un coup de foudre de jeunesse) lorsqu’elle était mineure. Colette en est certaine, François cache un secret. Et sur la tombe de son fils, en luttant contre ses larmes et ce mal qui la dévore, elle le jure : elle va découvrir ce qui est arrivé.

 

Dès le début, cette histoire prend aux tripes. La mort d’un enfant ne peut que nous serrer le coeur. Sam est un jeune personnage que nous connaissons que par les souvenirs de sa mère et il avait tout d’un petit garçon malicieux, gentil et qu’il faut protéger. Je me suis attachée très rapidement à lui et je me suis vite retrouvée aux côtés de Colette, dans les années 60. C’est une femme forte mais terrifiée par son mari. Elle est jeune et j’ai eu mal pour elle suite aux révélations malheureuses que l’on découvre au fil des pages. Une mère ne devrait jamais subir la perte de son enfant et la douleur qui s’installe en elle, nous le savons, nous pourra jamais la quitter.

Ce roman a tout pour lui : un décor encore étouffé par les horreurs de la guerre, une atmosphère pesante, des personnages simples, vrais et durs, et la mort illogique d’un petit garçon.

En lisant, je n’ai eu qu’une seule envie : découvrir, comme Colette, ce qu’il s’est passé dans la grange. Etait-ce un accident, un meurtre ? Etait-ce prémédité ? 

Impossible de cesser la lecture avant la fin ! On a terriblement envie de savoir ce qui s’est passé !

Les secrets se dévoilent, les caractères aussi, tout est remis en question dans ce petit village du Morvan.

 

Ce livre aborde des sujets forts : les violences conjugales, les séquelles psychologiques qui influencent les comportements, les tabous de la 2nd guerre mondiale… Et c’est ce qui en fait un très bon roman et non juste une histoire.

 

Ma note : 18 / 20

 

Si je le conseille ? Oui ! Ce livre se lit très vite et les pages se tournent sans qu’on ne le remarque. C’est une histoire prenante. Il manque juste encore un peu de profondeur pour que ce roman soit un coup de coeur… Un petit rien mais qui nous permettrait de ne pas sortir indemne de cette lecture et qui, je trouve, n’ai pas présent ici. C’est un petit manque qui n’enlève rien au premier roman de l’auteure : une petite pépite !

 

 

 

Facebook
Please reload

Une autre chronique ?

LA CAVE AUX POUPÉES - Magali Collet

05/05/2020

1/5
Please reload

Vous avez lu ce livre ? Donnez-nous votre avis !
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now